Régions : celles qui pourraient passer à gauche, celles qui devraient rester à droite

Les élections ont eu lieu le 24 mai dernier et l’incertitude plane toujours quant aux possibles coalitions qui constitueront les prochains gouvernements régionaux. Si le Parti Populaire (droite conservatrice) reste le premier parti, il n’a obtenu la majorité absolue dans aucune région. Les « forces du changement » (Podemos et les listes locales progressistes) veulent en profiter…

L’été arrive, le nombre de chômeurs diminue

Le nombre de chômeurs enregistrés auprès des services publics d’emploi a baissé de 117.985 unités au mois de mai par rapport au mois d’avril. Une nouvelle réjouissante dans un pays qui compte tout de même encore 4.215.031 chômeurs. Il faut cependant relativiser ce chiffre puisque le mois de mai a toujours été favorable à la…

Le jour où les Indignés ont gagné

« Ils n’ont qu’à se présenter aux élections », ironisaient, en mai 2011, les conservateurs face à la foule de milliers de citoyens indignés venus réclamer le changement, sur la Puerta del Sol de Madrid. Eh bien, quatre années presque jour pour jour après la création du Mouvement du 15 Mai, les Indignés ont remporté leur première victoire…

Les nones bourrent les urnes

Le Parti Socialiste et Podemos ont porté plainte contre le Parti Populaire (conservateurs) pour acte d’usurpation de vote, ce lundi à Cáceres, en Estrémadure. La veille, jour des élections municipales et régionales, des membres du PP avaient accompagné des dizaines de personnes âgées depuis la maison de retraite jusqu’au bureau de vote. Les seniors étaient…

Indignés : comment tout a commencé

Il y a quatre ans, le 15 mai 2011, des citoyens en colère plantaient leurs tentes sur la Puerta del Sol de Madrid. On les appelait les Indignés. Aujourd’hui, les formations politiques nées dans le sillage du mouvement sont aux portes du pouvoir. Retour sur une mobilisation qui a profondément changé la société espagnole. « Le jour…

Goya 2014 : cette fois, le ministre a préféré éviter le pugilat

“Il s’agit d’un gala historique, les premiers Goya sans ministre de la culture.” Dans son sketch d’ouverture, le maître de cérémonie Manel Fuentes fait directement allusion à l’absence de José Ignacio Wert. “Vraiment, le ministre n’est pas venu ? Il aurait pourtant aimé voir ça. Je crois qu’il va quand même venir car il n’est…