Élections municipales : 5 villes importantes désormais dirigées par Podemos

Manuela Carmena s'assied pour la première fois dans le fauteuil de maire de Madrid

Manuela Carmena s’assied pour la première fois dans le fauteuil de maire de Madrid

Après les élections municipales du 24 mai dernier, un délai de trois semaines était octroyé aux partis politiques pour trouver des accords de coalition. L’échéance tombait aujourd’hui et les 8.122 nouveaux conseils municipaux d’Espagne ont été officiellement constitués ce matin. Voici les deux principaux enseignements que l’on peut déjà tirer.

1. Des accords de coalition entre forces de gauche ont été trouvés dans toutes les villes où il était mathématiquement possible de chasser le Parti Populaire (droite conservatrice) du pouvoir. Même si l’antagonisme entre le Parti Socialiste et les listes liées à Podemos est grand, la priorité était donc avant tout de se débarrasser du PP. Une stratégie qui leur a permis de redessiner le paysage politique espagnol. Les conservateurs ne sont plus à la tête que de 18 capitales de province, alors qu’ils en avaient gagné 34 en 2011. Le Parti Socialiste passe de 9 à 17 capitales grâce à des coalitions avec Podemos et d’autres partis de gauche. Au total, 27 capitales sont désormais dirigées par la gauche, dont 10 parmi les 12 les plus peuplées du pays, soit 10,6 millions de personnes.

2. Des candidats issus de listes liées à Podemos deviennent maires de 5 capitales de province parmi les plus importantes du pays : Madrid, Barcelone, Saragosse, La Corogne et Cadiz. Une victoire impressionnante pour une formation qui n’existait pas il y a un an. À quelques mois des élections générales, les partisans du changement commencent à rêver à la présidence du pays.

Publicités

2 réflexions sur “Élections municipales : 5 villes importantes désormais dirigées par Podemos

  1. Ce n’est pas Podemos qui a gagné les 5 villes, c’est des candidatures de concentration de differents partis de gauche (dont Podemos), des activistes, des mouvementes citoyens et des candidats independants comme la nouvelle maire de Madrid qui n’appartient à aucun parti. La difference est importante,

    • Merci Pablo pour votre commentaire qui apporte un éclairage supplémentaire à l’article. En effet, le titre est un raccourci de la situation. Dans le texte je précise « des listes liées à Podemos ». Et dans des articles précédents je détaille la composition de la liste Ahora Madrid.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s