Et pendant ce temps, les expulsions continuent…

Agentes-Policia-aledanas-impidiera-desalojo_EDIIMA20150602_0287_4 L’euphorie suscitée par les succès électoraux des candidates progressistes aux mairies de Barcelone et Madrid ferait presque oublier les drames quotidiens liés à la crise économique.

Ce  matin, les policiers ont expulsé Carmen de chez elle. Cette Madrilène, mère de trois enfants, n’arrivait plus à rembourser le prêt que lui avait octroyé un établissement de crédit pour la rénovation sa maison. Après la perte de son emploi, il lui était devenu impossible de faire face au taux d’intérêt très élevé (29%) et aux délais de remboursement très courts.

Ces dernières années, elle recevait l’aide de l’Assemblée populaire de son quartier qui avait réussi, jusqu’à aujourd’hui, à retarder l’expulsion au moyen de recours judiciaires et administratifs.

Les plateformes anti-expulsions, quant à elles, avaient prévu de tenter d’empêcher la police d’agir. Mais les forces de l’ordre s’y attendaient et avaient déployé un cordon de véhicules autour du périmètre. Seuls les membres des plateformes qui avaient passé la nuit chez Carmen eurent l’occasion de bloquer l’expulsion. Sans succès. Quatorze d’entre eux furent arrêtés pour résistance passive et désobéissance aux autorités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s