Journalistes agressés, saluts fascistes, … le fiasco de la manif de droite

slide_429522_5566278_compressedCela devait être la grande démonstration de force des « anti Manuela Carmena », la candidate progressiste à la mairie de Madrid qui vient de remporter les élections municipales. Finalement, ils étaient à peine quelques dizaines(*) à s’être rendu, samedi midi, plaza Colón, dans le centre de la capitale. Prêts à tous les sacrifices pour empêcher les « Indignés » de prendre les rênes de l’administration municipale, les manifestants – plutôt âgés – étaient venus réclamer une alliance entre les deux partis conservateurs (Parti Populaire et Ciudadanos) et le Parti Socialiste. « Nous ne voulons pas du Venezuela », « Madrid n’est pas communiste », criaient-ils en agitant des drapeaux espagnols, certains agrémentant leurs gesticulations du salut fasciste.

La police anti-émeute dut intervenir en fin de manifestation lorsqu’un petit groupe commença à s’en prendre aux journalistes, principalement ceux de La Sexta (chaîne de télévision privée et progressiste), les frappant et les menaçant de mort : « Sales rouges, c’est de votre faute », « Vous ne sortirez pas d’ici vivant. » D’autres manifestants se sont tout de même interposé pour défendre les journalistes.

Une nouvelle manifestation est prévue ce lundi vers 19 heures devant le siège du Parti Socialiste.

(*) d’après Publico.es et eldiario.es, 400 personnes d’après El País

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s