L’affaire qui empoisonne Rajoy – Le Soir, 21/01/13

BONTOUX, GUILLAUME

Lundi 21 janvier 2013

ESPAGNE Le Parti populaire atteint par un scandale de corruption et de trésorerie occulte

MADRID

DE NOTRE CORRESPONDANT

Une « bombe atomique ». C’est ainsi que Luis Bárcenas, trésorier du Parti populaire espagnol entre 1990 et 2009, qualifie l’information dont il dispose sur des salaires non déclarés qu’il a lui-même versés pendant des années aux principaux dirigeants du PP. C’est aussi l’expression reprise par le quotidien El Mundo qui a dévoilé en fin de semaine dernière l’existence d’enveloppes de 5.000, 10.000 ou 15.000 euros, remises chaque mois par le trésorier.

Secrétaires exécutifs, élus, membres de l’équipe de direction : tous auraient profité d’un système qui leur permettait de recevoir un salaire « officiel » et déclaré d’un côté et, de l’autre, un salaire « complémentaire » aux origines douteuses. Cette trésorerie occulte aurait été alimentée par des commissions payées par des entreprises du secteur de la construction et des sociétés d’assurance, en échange de l’attribution de marchés publics. Selon des sources internes du Parti populaire consultées par El Mundo, cette pratique était généralisée depuis le début des années 90. Elle n’aurait cessé qu’en 2009, avec l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante.

Les ramifications de l’« affaire Gürtel »

Il faut d’ailleurs remonter à l’année 2009 pour comprendre l’ampleur de ce scandale. Cette année-là éclate l’« affaire Gürtel », qui met au jour un vaste réseau de corruption qui touche plusieurs gouvernements régionaux du Parti populaire. L’instruction révèle que des responsables du PP ont attribué pendant des années des contrats publics aux entreprises d’un certain Rafael Correa, considéré comme le cerveau du réseau, en échange de faveurs, de cadeaux ou d’argent liquide.

Les enquêteurs mettent en cause le trésorier du PP, Luis Bárcenas. Inculpé pour blanchiment d’argent et délits fiscaux, Bárcenas est farouchement défendu par Mariano Rajoy et son équipe – l’actuel chef du gouvernement vantera même « son professionnalisme et ses bonnes manières » –, mais il quittera finalement le PP l’année suivante.

Son nom revient toutefois sur le devant de la scène la semaine dernière. Mercredi, la justice espagnole, qui continue d’enquêter sur les ramifications de l’« affaire Gürtel », découvre l’existence d’un compte de Luis Barcenas en Suisse sur lequel il aurait accumulé plus de 22 millions d’euros jusqu’en 2009. Existe-t-il une relation entre ce compte et les versements de salaires occultes aux membres du PP révélés deux jours plus tard ? L’équipe dirigeante de la formation, avec la secrétaire générale Maria Dolores de Cospedal, nie en bloc toute irrégularité. Samedi matin, Mariano Rajoy défend publiquement « l’honnêteté et la transparence de son parti », tout en affirmant qu’il « ne transigera pas si des pratiques illégales sont avérées ».

Beaucoup de zones d’ombre entourent cependant les révélations du journal El Mundo. La direction du PP devra par exemple expliquer pourquoi Luis Bárcenas a continué de bénéficier d’une voiture de fonction, d’un bureau et d’une secrétaire au siège national du parti qu’il était censé avoir quitté en 2010. Est-il possible également que Mariano Rajoy, vice-secrétaire général du PP entre 1990 et 2003 puis secrétaire général et président de la formation jusqu’à ce jour, n’est pas été au courant de la distribution d’enveloppes de billets si celle-ci était institutionnalisée ?

La question d’un chantage de Luis Bárcenas est aussi posée. L’ex-trésorier avait en effet assuré après son inculpation en 2009 dans l’« affaire Gürtel » qu’il n’avait pas l’intention d’être « un bouc émissaire ». Excédé par le manque de soutien des responsables du PP, Bárcenas a peut-être été tenté par un grand déballage public, aux conséquences encore inconnues.

L’affaire qui empoisonne Rajoy Le Soir, 21/01/13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s